Pelouse à  entretien minimum

Saviez-vous que le gazon le plus populaire, le pâturin des prés (ou Kentucky) , est aussi le plus exigeant en eau et en fertilisant et qu’il a besoin d’une bonne terre arable sur au moins 6 pouces (15 cm) de profondeur? En effet, la plupart des pelouses sont faites de gazon en plaques, constitué en majorité de pâturin des prés. C’est aussi l’espèce dominante dans les mélanges de semences traditionnelles. Cela veut dire que, lorsqu’on n’a pas les conditions idéales pour ce type de gazon, notre pâturin souffre et est rapidement envahit par des plantes plus résistantes comme le pissenlit, le plantain, le lierre terrestre, etc. Bref, pour avoir une belle pelouse sur un terrain ingrat ou durant les sécheresses, il faut se battre constamment contre les mauvaises herbes, appliquer des quantités d’engrais, aérer, terreauter… dorloter sa pelouse quoi! Pourquoi ne pas opter pour des espèces mieux adaptées aux conditions difficiles qui prévalent sur la plupart des pelouses . Il existe des mélanges de semences qui sont tolérantes à nos conditions climatiques et, de surcroît, résistantes aux parasites ? Elles contiennent des fétuques fines très résistantes à la sécheresse et qui ne demandent pas d’engrais ou presque, comme : la fétuque de Chewing et la fétuque durette. De plus, ces semences sont souvent inoculées avec des champignons endophytes, ce qui les rend résistantes à plusieurs ravageurs, comme la punaise terne.

Souvent, ces mélanges contiennent aussi du trèfle blanc, une légumineuse qui se marie très bien avec le gazon et leur apporte de l’azote en bonus! D’autres espèces se prêtent bien à des pelouses sans soucis, comme le lotier corniculé et le thym serpolet. Ce dernier est difficile à trouver en semences et, vu sa lenteur à s’établir, il vaut mieux acheter de petits plants dans la section «plantes de rocailles».

%d blogueurs aiment cette page :