Partir en vacances sans ruiner son jardin

Neuf trucs et conseils qui vous permettront de partir jusqu’à deux semaines, l’esprit tranquille.

1. On arrose généreusement et deux fois plutôt qu’une afin d’imbiber le sol en profondeur. 2. On installe un paillis dans nos plates-bandes. De pruche, d’écorces de cacao ou même de paille, et on en applique une bonne couche, entre 10 cm et 15 cm. Le paillis permet non seulement de conserver l’humidité au niveau du sol, mais aussi de limiter la croissance des mauvaises herbes .

3. On déplace nos jardinières et nos pots à l’ombre. La température étant plus fraîche, les plantes perdent ainsi moins d’eau par transpiration .

4. On pique des embouts en plastique dans nos contenants. Pratiques, ils nous permettent d’y fixer une bouteille de boisson gazeuse vide (2 litres) , dont on a coupé le fond et qu’on a recyclée en réservoir d’eau. Pour une absence de plus d’une semaine, c’est une bonne solution. (Embouts en plastique Aqua Spikes, 14, 95 $ pour six, chez Lee Valley, 1090, Morrison Drive, Ottawa, % 1-800-267-8767 ou www.leevalley.com .) 5. On dépose nos pots en terre cuite dans une barboteuse! On met d’abord des briques au fond de la barboteuse, puis on dépose nos pots en terre cuite sur le dessus. On ajoute ensuite de l’eau de manière à couvrir les briques. L’eau sera transportée des briques aux contenants par capillarité.

6. On recouvre les vivaces d’une ombrière . Ces filets de couleur verte ou noire qui font de l’ombre et qui limitent le contact direct du soleil laissent passer suffisamment de lumière pour assurer la bonne croissance des plantes (18, 95 $ la toile de 2 m x 4 m, chez Lee Valley, 1090, Morrison Drive, Ottawa, % 1-800-267-8767 ou www.leevalley.com) .

7. On peut aussi rabattre nos vivaces du tiers. Sur le coup, cela leur donnera piètre allure, mais le miracle se produira deux semaines plus tard, à notre retour de vacances. Les plantes reprendront leur forme normale et libéreront même les floraisons retardées par la taille .

8. On évite de tondre la pelouse . Ou on la tond à une hauteur de 7 cm (la hauteur maximale sur la plupart des tondeuses) . Une pelouse qu’on a tondue court transpire plus.

9. On ne fertilise pas. Les éléments nutritifs contenus dans les engrais, qu’ils soient écologiques ou non, sont absorbés par les plantes grâce à l’eau. Sans eau, les engrais demeurent dans le sol. De plus, il n’est pas souhaitable que les plantes poussent trop rapidement durant notre absence. Une plante en croissance exige plus d’eau…

Des vacances de plus de deux semaines?

Alors là, il devient essentiel de recourir à un ami, à un voisin ou à un membre de la famille pour venir arroser nos plantes. On peut aussi engager quelqu’un pour le faire. Les entrepreneurs spécialisés en entretien de pelouse (voir Gazon — Entretien, dans les Pages Jaunes) acceptent ce genre de contrat. Pour un coût moindre, on peut aussi approcher un jeune étudiant qui tond les pelouses .

Et les cristaux hydro-rétenteurs?

Il ne faut s’y fier en aucun cas. Même s’il est vrai qu’ils réduisent les besoins d’arrosage de 30 %, cela ne suffit pas pendant qu’on est en vacances.

%d blogueurs aiment cette page :