Vous voulez aménager votre sous-bois?

Bon nombre de terrains résidentiels ont un sous-bois. Peut-être est-ce le cas chez vous? Sachez que cette forêt miniature constitue une grande richesse écologique, car elle abrite une faune et une flore variées (p. ex., des oiseaux, écureuils, insectes utiles, diversité de plantes, etc.) . Pour cette raison, voici quelques conseils pour ceux qui planifient d’aménager leur sous-bois.

D’abord, il existe des plantes herbacées propres aux sous-bois et qui ne devraient pas être déplacées. C’est le cas des végétaux à croissance lente comme les trilles (Trillium spp.) , l’érythrone d’Amérique (Erythronium americanum) , les fougères et les uvulaires (Uvularia spp.) , pour n’en nommer que quelques-uns.

Le sous-bois étant un écosystème qui abrite une faune et une flore riches, un bris de cet équilibre par une transformation radicale peut s’avérer néfaste, entraînant le départ d’oiseaux de chez vous, une dégradation du sol ou le dépérissement d’arbres. Par ailleurs, il est conseillé de laisser en place quelques souches et pierres car elles abritent sûrement des insectes bénéfiques et autres arthropodes utiles.

Il faut aussi savoir que les blessures des racines sont des portes d’entrée idéales pour plusieurs maladies importantes des arbres (p. ex., caries) . Lorsqu’on intègre des nouvelles plantes dans un sous-bois, il faut donc éviter de blesser les racines des arbres et arbustes déjà en place. Pour ce faire, on plante les végétaux plus loin ou entre les racines principales des arbres . De plus, pour désherber, évitez de sarcler et de biner près des arbres et des arbustes . Posez plutôt un paillis organique ou arrachez les mauvaises herbes à la main.

Par ailleurs, n’éliminez pas la litière naturelle de votre sous-bois car elle contient des éléments nutritifs et des micro-organismes responsables de l’équilibre du sol. N’oubliez pas non plus d’utiliser des plants sains et exempts de maladie pour ne pas contaminer les plantes du sous-bois. Privilégiez également les engrais biologiques à libération lente : les engrais chimiques risquant d’être néfastes aux micro-organismes.

%d blogueurs aiment cette page :