Une alternative à  la pelouse

Votre gazon pousse mal et vous réclame trop d’entretien? Pas de panique! Voici des couvre-sol qui le remplaceront avantageusement.

Le gazon ne pousse pas toujours facilement dans certaines parties du jardin, comme dans les pentes, au pied des grands arbres ou dans les endroits très secs ou trop humides. Choisir de le remplacer par des couvre-sol est plus qu’un choix naturel, c’est aussi un choix écologique. En effet, ces plantes nécessitent très peu d’entretien, pas de tonte (à l’occasion seulement) et très peu de fertilisation. De plus, comme elles limitent la croissance des mauvaises herbes, on n’a pas besoin de désherber une fois qu’elles sont établies. Notre sélection comprend des vivaces tapissantes qui conviennent à toutes les situations (soleil, mi-ombre et ombre) et à tous les types de sols (de sec à humide) .

1. Sedum âcre (Sedum acre) Plusieurs espèces de sedums peuvent servir de couvre-sol. Le sedum âcre, la plus petite espèce, se déploie très rapidement dans un emplacement chaud et ensoleillé, au sol très bien drainé, même sec. Dès la fin du printemps, ses minuscules feuilles persistantes vert clair se couvrent d’une multitude de petites fleurs jaunes étoilées. Il existe aussi une variété à feuillage doré (S. acre ‘Aureum’) qui, comme l’espèce, possède un caractère très envahissant. Toutefois, pour des espaces plus restreints, mieux vaut se tourner vers le sedum réfléchi (S. reflexum) ou le sedum orangé (S. kamtschaticum) et son cultivar ‘Weihenstephaner Gold’, qui est encore plus compact et florifère .

floraison : 06-07 Hauteur : 5-8 cm Largeur : 60-90 cm zone 3 Exposition : soleil 2. Thym serpolet (Thymus serpyllum) Le thym serpolet est la plante qui s’impose lorsqu’on veut remplacer la pelouse dans les pentes, entre les dalles et les pierres plates des sentiers. Il forme un mince tapis de feuilles persistantes qui résistent assez bien au piétinement et qui dégagent un agréable parfum lorsqu’on les touche. Au soleil, il produit de minuscules fleurs lilas. Ses cultivars offrent d’autres coloris : rose, blanc ou rouge vif. Il pousse dans un sol très bien drainé, même s’il est pauvre et sec. À la mi-ombre, on lui préfère le thym laineux (Thymus pseudolanuginosus) , à l’attrayant feuillage duveteux gris argenté.

floraison : 06-08 Hauteur : 5-15 cm Largeur : 30-40 cm zone 3 Exposition : soleil 3. Aubriétie (Aubrieta x cultorum) L’aubriétie, parfois aussi appelée aubriète, tapisse sans peine les endroits où la pelouse pousse difficilement, comme les sols rocailleux. Son feuillage persistant vert ou gris-vert, parfois panaché, se couvre entièrement de fleurs blanches, roses, lavande, bleues, violettes ou rouges, de la fin d’avril à la mi-juin. Cette petite vivace peut aussi être intégrée à une plate-bande de bulbes printaniers, avec lesquels elle crée de fort jolis contrastes. Elle affectionne le soleil ainsi que les sols bien drainés et moyennement riches.

floraison : 04-06 Hauteur : 7, 5-15 cm Largeur : 45-60 cm zone 3 Exposition : soleil 4. Phlox mousse (Phlox subulata) Aussi appelé phlox subulé, le phlox mousse, forme, comme son nom l’indique, un tapis de mousse vert brillant qui reste attrayant tout au long de la saison. Au printemps, c’est sa floraison qui impressionne. Ses petites fleurs blanches, roses, violettes ou rouges, selon le cultivar, donnent de l’éclat aux bordures, rocailles, murets et pentes. Cette plante a surtout besoin d’un sol riche et bien drainé pour bien pousser. Dans les emplacements semi-ombragés, on privilégie le phlox stolonifère (Phlox stolonifera) ou l’un de ses nombreux cultivars aux coloris variés.

floraison : 05 Hauteur : 7, 5-20 cm Largeur : 50-90 cm zone 2 Exposition : soleil, ombre légère
5. Sagine (Arenaria verna) S’enracinant facilement, la sagine forme un tapis de mousse d’un vert éclatant – de vert doré à vert émeraude selon la variété . Cette plante croît sans problème dans un sol riche, humide mais bien drainé. Elle peut aussi se développer entre les dalles de pierre et les pavés des sentiers. Malgré son apparence vaporeuse et délicate, elle est assez résistante. Attention, toutefois : elle ne supporte pas les piétinements intensifs . En juin, de minuscules fleurs blanches s’épanouissent au-dessus de son feuillage.

floraison : 06-07 Hauteur : 5 cm Largeur : 30 cm zone 3 Exposition : soleil, mi-ombre 6. Petite pervenche (Vinca minor) Poussant aussi bien au soleil qu’à l’ombre, dans un sol humide, riche et bien drainé, la petite pervenche forme avec les années un tapis compact de feuilles persistantes d’un beau vert luisant. Ses délicates fleurs blanches, bleu pâle, bleu foncé, bleu violacé ou violettes s’épanouissent dès le mois de mai. Les variétés au feuillage marginé de jaune doré (‘Aureovariegata’) ou de blanc (‘Albo-variegata’) ne manquent pas de panache, tout comme le cultivar ‘Atropurpurea’ (syn. ‘Rubra ou ‘Purpurea’) , avec ses tiges rouges et ses feuilles très foncées. floraison : 05-06 Hauteur : 10 cm Largeur : 90 cm et plus

zone 4 Exposition : soleil, mi-ombre

7. Oeillet deltoïde (Dianthus deltoides) Il existe plus de 300 espèces et des milliers de cultivars d’oeillets. Parmi eux, l’oeillet deltoïde (ou à delta) est tout à fait approprié en sol sablonneux ou rocailleux, bien drainé et plutôt alcalin . Cette plante basse et rampante au feuillage vert ou bleuté se pare en été de fleurs frangées très parfumées simples, semi-doubles ou doubles, dans un vaste éventail de couleurs allant du blanc au rouge foncé. En fleurs jusqu’en octobre, le cultivar ‘Flashing Light’ (syn. ‘Leuchtfunk’) est vraiment spectaculaire! Ses fleurs rouge violacé sont parfaites associées à celles de la fétuque bleue (Festuca glauca) , un autre couvre-sol.

floraison : 06-07 Hauteur : 10-40 cm Largeur : 20-45 cm zone 2 Exposition : soleil, mi-ombre

Herbe aux écus ‘Aurea’ 8. herbe aux écus (Lysimachia nummularia) Indiquée dans les endroits humides, elle pousse très bien aux abords des bassins d’eau. Ses feuilles rondes d’un beau vert lustré prennent attache sur de longues tiges qui s’enracinent sans peine dans les sols meubles, frais et humides, voire détrempés. Ses fleurs jaune vif apparaissent à la fin de mai pour ne disparaître qu’à la fin de juillet. L’herbe aux écus s’accommode aussi bien du soleil que de l’ombre. Le cultivar ‘Aurea’, au joli feuillage doré, préfère toutefois les emplacements situés à l’ombre ou la mi-ombre. Moins envahissant que l’espèce, il illumine le pied des arbres au feuillage léger et les coins sombres des plates-bandes.

floraison : 05-07 Hauteur : 5-10 cm Largeur : 50 cm et plus zone 3 Exposition : soleil, mi-ombre
9. Aspérule odorante (Galium odoratum) Avec ses grappes de petites fleurs blanches parfumées s’épanouissant au-dessus d’un feuillage en verticilles fin et délicat, l’aspérule odorante apporte une touche de lumière dans les endroits ombragés, comme le pied des grands arbres . Son feuillage tapisse le sol assez densément pour étouffer la pousse des mauvaises herbes . Même si elle supporte les sols acides, on lui réserve un espace dans un sol riche et humide. floraison : 05-07 Hauteur : 15-20 cm Largeur : 30-60 cm zone 3 Exposition : mi-ombre ou ombre

Lamier maculé ‘White Nancy’ 10. Lamier maculé (Lamium maculatum) Grâce à ses tiges rampantes qui s’enracinent partout, le lamier maculé forme rapidement un beau coussin uniforme, même dans les endroits où l’ombre est très dense, si le sol est riche, humide et bien drainé. Seule exception : le pied des grands arbres, où le sol trop sec et encombré de racines l’empêche de s’épanouir; dans ce cas, on choisit plutôt le lamier galéobdolon (Lamiastrum galeobdolon) . Le lamier maculé est parfois un peu envahissant, mais il se contrôle facilement en élaguant quelques plants au printemps ou à l’automne. L’espèce et la plupart des cultivars possèdent un feuillage panaché de gris argenté qui donne beaucoup de luminosité aux coins sombres du jardin. Les fleurs, portées en grappes, vont du blanc au rose pourpré selon le cultivar .

floraison : 05-06 Hauteur : 15-20 cm Largeur : 40 cm zone 3 Exposition : mi-ombre, ombre

Pachysandre du Japon ‘Variegata’ 11. Pachysandre du Japon (Pachysandra terminalis) La pachysandre du Japon réussit à croître et même à former un tapis très dense là où très peu de plantes peuvent pousser, par exemple au pied des érables ou d’autres grands arbres . Préférant un sol humide, frais et bien drainé, mais tolérant les sols acides, on lui ajoute un paillis pour retenir l’humidité si précieuse à cet endroit inhospitalier. On obtiendra un couvre-sol très touffu en deux ou trois ans. Cette plante est surtout cultivée pour son feuillage, sa floraison blanche au printemps étant sans grand intérêt. Il existe des cultivars au feuillage panaché, dont ‘Variegata’et ‘Silver Edge’, ou au feuillage vert très foncé, tel que ‘Green Carpet’, plus dense et compact que celui de l’espèce.

floraison : 05 Hauteur : 20-30 cm Largeur : 40 cm zone 4 Exposition : mi-ombre, ombre

Bugle rampante ‘Rubra’ 12. Bugle rampante (Ajuga reptans) La bugle rampante pousse bien et vite. Comme elle se propage à l’aide de stolons, elle s’étend partout. pelouse, potager, boisés, terrains avoisinants, rien ne lui résiste. Il est préférable d’installer des bordures d’environ 2, 5 cm de hauteur pour contrôler ses élans. Sa croissance est non seulement rapide, mais aussi dense, ce qui empêche la pousse des mauvaises herbes . Elle préfère les sols riches, humides mais bien drainés, et s’épanouit aussi bien à l’ombre qu’au soleil. L’espèce possède un feuillage vert, mais ses cultivars affichent des couleurs variées : pourpre, bronze, argent, etc. Les fleurs, portées en épis, sont bleues chez l’espèce, roses ou blanches, chez les cultivars .

floraison : 05-06 Hauteur : 10-30 cm Largeur : 30-90 cm et plus zone 3 Exposition : soleil, mi-ombre, ombre 13. Onoclée sensible (Onoclea sensibilis) indigène en Amérique du Nord, cette fougère pousse naturellement le long des cours d’eau et dans les dépressions humides des boisés. Elle possède des frondes profondément découpées, prenant une teinte rosée au printemps. Elle préfère les sols riches et humides et tolère même de longues périodes d’immersion. C’est la plante tout indiquée pour stabiliser les rives en zones semi-humides ou submergées. Il semblerait qu’elle résiste aussi très bien à la sécheresse. Inutile d’aller la prélever dans la nature! Elle est aujourd’hui produite en pépinière et offerte dans plusieurs jardineries.

Hauteur : 50 cm Largeur : 50 cm zone 3b Exposition : mi-ombre

14. Fétuque bleue (Festuca glauca) Cette magnifique graminée au feuillage bleuté est le plus souvent utilisée dans les rocailles, mais elle peut aussi être cultivée comme couvre-sol dans une terre pauvre et sablonneuse. Peu exigeante, elle n’a besoin que d’une taille printanière pour stimuler sa croissance (c’est facultatif) et d’une division tous les trois ans. Plantée massivement ou en association avec d’autres végétaux, elle crée un effet surprenant, tout en douceur et en contrastes. Ses épis de fleurs crème apparaissent en juin. Les différents cultivars offrent des feuillages dans toutes les teintes de bleu : bleu clair, vert bleuté, bleu argenté, etc.

floraison : 06 Hauteur : 15-30 cm Largeur : 30 cm zone 4 Exposition : soleil, mi-ombre

%d blogueurs aiment cette page :