L’exotique kalopanax

Doté de larges feuilles lobées très spectaculaires, le kalopanax (Kalopanax septemlobus) semble bien peu à sa place dans le paysage québécois.

Il y est d’ailleurs peu commun et les spécimens de bonne taille sont rares. Dommage, car à chaque saison, il nous donne une nouvelle raison d’apprécier sa grande valeur ornementale. En hiver, son tronc et sa ramure à l’écorce noirâtre profondément sinueuse se découpent dramatiquement sur le fond de neige blanche. On distingue alors très bien les courtes épines jaunâtres disséminées sur les branches au port ouvert qui forment une couronne ovale à arrondie.

Au printemps, apparaissent les splendides feuilles simples et palmées composées de cinq à sept lobes peu profonds. Chacune mesure jusqu’à 35 cm de largeur chez les jeunes arbres et 25 cm chez les arbres matures. Élégamment portées par un long pétiole, elles arborent une magnifique couleur vert foncé lustré. À la fin de juillet, pendant de deux à trois semaines, il se couvre de nombreuses ombelles de petites fleurs blanches, groupées en larges panicules aplaties de 30 à 60 cm de diamètre. Le parfum agréable des fleurs attire les abeilles.

Vers la fin de septembre, de petites drupes noirâtres semblables aux cerises sauvages arrivent à maturité et ont tôt fait d’être dévorées par les oiseaux. Elles sont abondantes une année sur deux. La boucle se referme avec la coloration automnale rouge ou jaune du feuillage qui, quoique moins spectaculaire que celle des plus beaux érables, n’est pas dénuée d’intérêt. Pour agrémenter ce tableau déjà fort alléchant, notons la longévité appréciable du kalopanax, son impressionnante résistance aux insectes et aux maladies, sa capacité d’adaptation aux sols alcalins ainsi que sa grande tolérance à la sécheresse, une fois établi.

En résumé

Hauteur : 10 m Largeur : 10 m xposition : plein soleil floraison : blanche; à la fin juillet et au début août Sol : riche, profond et humifère ; tolère la sécheresse, une fois établi zone de rusticité : 5; probablement 4 dans un endroit protégé

%d blogueurs aiment cette page :