Les bonnes plantes pour terrain en pente

Dénivellation gênante ou jolie pente verdoyante? La différence réside dans le choix des végétaux que vous y planterez. Voici neuf bonnes plantes pour terrain en pente.

À première vue, une dénivellation pourrait décourager le jardinier en vous. Cependant, avec un peu d’imagination, elle peut aussi permettre des mises en scène originales fort réussies. Il ne faut donc pas considérer un terrain en pente comme une contrainte mais plutôt comme une occasion de mettre en valeur un coin de la cour, tout en éliminant les difficiles et parfois dangereuses opérations de tonte.

L’installation d’une végétation appropriée permet aussi d’éviter le lessivage du sol à la suite de fortes pluies. On peut y établir une végétation variée, incluant plusieurs types de plantes pour donner du relief et de la couleur ou la tapisser d’une seule variété pour obtenir un effet de masse.

Opuntia rampant (Opuntia humifusa)

Vous aménagez une pente au sol graveleux ou rocailleux? L’opuntia peut venir à votre rescousse. Ce cactus très résistant au gel arbore des tiges rampantes rondes, ridées et aplaties communément appelées «raquettes» qui mesurent 4 à 10 cm de longueur et 4 à 6 cm de largeur. Les fleurs jaunes au cœur orange de 5 à 7, 5 cm de diamètre sont suivies de fruits pourpres ou rouges. Facile à cultiver, cette plante succulente ne demande qu’une butte ensoleillée et bien drainée pour s’épanouir.

floraison : 07 – Hauteur : 15-25 cm – Largeur : 1-1, 2 m – Soleil – zone 4

Achillée tomenteuse ou laineuse (Achillea tomentosa)

Cette petite achillée de rocaille est une plante vivace gazonnante à floraison printanière jaune doré. Son feuillage découpé fort décoratif présente une abondante pilosité blanche, d’où son nom. Plante xérique, elle tolère très bien la sécheresse, une condition qui prévaut souvent dans les pentes. On peut utiliser l’espèce ou ses cultivars comme ‘King Edward’ou ‘Goldie’.

floraison : 05-06 – Hauteur : 15-30 cm – Largeur : 30-45 cm – Soleil – zone 3

Potentille frutescente (Dasiphora fruticosa, syn. Potentilla fruticosa)

Les potentilles arbustives sont densément feuillues et conservent naturellement une taille limitée. Leur feuillage gracieusement découpé est soyeux et argenté. Les fleurs sont simples, petites mais nombreuses, et présentent de jolis coloris jaunes, blancs, roses, orangés ou rougeâtres. La floraison de ces arbustes d’ornement est généreuse. Placées au sommet de la pente, les potentilles attirent le regard et accentuent l’effet de celle-ci. Faciles à cultiver, elles s’adaptent à plusieurs types de sol et conditions d’ensoleillement.

floraison : 06-09 – Hauteur : 1-1, 5 m – Largeur : 1-1, 2 m – Soleil / Ombre légère – zone 2

Arénaire dorée (Arenaria verna ‘Aurea’)

En terrain pentu, il arrive parfois que le sol soit peu profond ou n’offre que de petites cavités terreuses : heureusement pour nous, certaines plantes, comme l’arénaire dorée, s’accommodent de ces conditions. Aussi appelée sagine ou sabline dorée, cette plante tapissante est très lumineuse, présentant un feuillage persistant jaune chartreux, semblable à de la mousse . Ses délicates et minuscules fleurs blanches s’épanouissent à la fin du printemps et au début de l’été. Le joli couvre-sol se cultive dans un sol bien drainé.

floraison : 06 – Hauteur : 5-10 cm – Largeur : 22-30 cm – Soleil / Ombre légère – zone 3

Cotonéastre de Dammer (Cotoneaster dammeri)

Les branches des arbustes rampants au port étalé comme les cotonéastres se marcottent naturellement, s’enracinant facilement lorsqu’elles touchent la terre .

Ce sont donc des plantes idéales pour recouvrir et stabiliser les talus. Le cotonéastre de Dammer produit des fleurs blanches suivies de petites baies globuleuses rouge vif. On peut l’installer dans un sol ordinaire, de sec à modérément humide. Le cultivar ‘Coral Beauty’est très recherché.

floraison : 05-06 – Hauteur : 20-30 cm – Largeur : 1, 5-2 m – Soleil / Ombre légère – zone 5

Épimède (Epimedium)

Une plante qui devrait être plus utilisée pour tapisser les pentes, surtout lorsqu’elles sont ombragées et légèrement humides. Son feuillage semipersistant, souvent panaché et en forme de cœur, est décoratif toute l’année. En prime, l’épimède nous offre généralement des fleurs blanches, roses ou bicolores . On peut opter pour l’épimède rouge (E. rubrum) (notre photo) ou pour des cultivars de l’espèce à grandes fleurs (E. grandiflorum) .

floraison : 05-06 – Hauteur : 30-35 cm – Largeur : 25-35 cm – Mi-ombre / Ombre – zone 3 et plus

Spirée du Japon (Spiræa japonica)

Les spirées possèdent plusieurs atouts : des jeunes pousses rougeâtres, des fleurs roses ou blanches durant une bonne partie de l’été, et un beau port naturel en forme de monticule. Tolérant plusieurs types de sol et d’ensoleillement, le seul problème consiste à arrêter son choix sur l’un des nombreux cultivars offerts sur le marché, comme ‘Goldmound’ (notre photo) , ‘Little Princess’ou ‘Shirobana’.

floraison : 06-08 – Hauteur : 20-90 cm – Largeur : 40-90 cm – Soleil / Ombre légère – zone 3

Géranium à grosses racines (Geranium macrorhizum)

Voilà un couvre-sol robuste et vigoureux. Il arbore des feuilles lobées et semi-persistantes qui dégagent un doux parfum. Au début ou à la fin du printemps, le géranium à grosses racines donne des fleurs violettes, roses ou blanches. Elles seront cependant moins nombreuses si le site de plantation est trop ombragé.

Tolérant la sécheresse, ce géranium peut s’adapter à plusieurs types de sol. La plante drageonne bien et forme un tapis dense.

floraison : 05-06 – Hauteur : 20-30 cm – Largeur : 45-60 cm – Soleil / Mi-ombre / Ombre – zone 4

Cyprès de Russie (Microbiota decussata)

Ce conifère au feuillage persistant est un couvre-sol compact et tapissant très rustique . Son feuillage ressemble à celui d’un thuya (couramment appelé «cèdre» chez nous) et son port rappelle celui d’un genévrier. Le cyprès de Russie n’est pas sujet aux attaques d’insectes de même qu’à certaines maladies communes chez le genévrier : il s’avère une plante facile à cultiver qui, de surcroît, peut tolérer beaucoup d’ombre. À l’automne, son feuillage vert brillant tourne au bronze.

floraison : 06-08 – Hauteur : 25-45 cm – Largeur : 1-1, 5 m – Soleil / Mi-ombre – zone 3

7 bons gestes pour aménager une pente

  1. ameublir le sol avant la plantation.
  2. Choisir des plantes faciles à cultiver, résistantes aux maladies et aux insectes afin de minimiser les travaux d’entretien, leur accès étant souvent délicat.
  3. Privilégier des plantes tapissantes qui ont le pouvoir d’étouffer les herbes indésirables.
  4. Si on opte pour plusieurs types de plantes, associer des variétés à floraisons décalées ou successives.
  5. Animer le relief de la pente en jouant avec la forme et la hauteur des végétaux.
  6. assurer une présence verticale complémentaire à celle des plantes étalées et basses, par exemple en ajoutant de petits conifères pyramidaux.
  7. Appliquer un grillage sur un talus très abrupt en attendant que les plantes couvre-sol s’y développent et le dissimulent de façon permanente.
%d blogueurs aiment cette page :