Quoi faire en janvier – Aide-mémoire

Voici les bons gestes à poser ce mois-ci au jardin ou à la maison.

À l’extérieur

  • Au besoin, soulager la ramure des conifères, quand elle ploie sous la neige.
  • Vérifier l’apport d’oxygène des poissons au bassin.
  • Vérifier l’état des protections hivernales.

Plantes d’intérieur

  • Si ça n’est déjà fait, retirer ou percer le papier décoratif qui recouvre le pot des plantes achetées ou reçues à l’occasion des Fêtes. Ceci permettra l’écoulement du surplus d’eau d’arrosage et préviendra la pourriture des racines.
  • Placer vos plantes près d’une fenêtre orientée au sud, à l’est ou à l’ouest, pour qu’elles bénéficient d’un maximum d’ensoleillement. La nuit, régler le thermostat à 15°C ou 18°C pour les garder en santé.
  • Veiller à ce que le feuillage des plantes ne touche pas aux vitres gelées.
  • Réduire la fertilisation des plantes tropicales cultivées sous une lumière naturelle : les jours étant plus courts, leur croissance est souvent ralentie.
  • Une fois par semaine, rincer à l’eau savonneuse les plantes sujettes aux araignées rouges pour empêcher la prolifération de celles-ci.
  • Dépister la présence des cochenilles farineuses et frotter les feuilles avec un coton-tige imbibé d’alcool à friction au besoin.
  • Après une première floraison, garder les cactus de Noël dans un endroit frais et sec pour en stimuler une nouvelle.
  • Fertiliser les amaryllis après leur floraison et les mettre en plein soleil.

Autres activités à l’intérieur

  • Arroser au besoin les bulbes forcés qui sont remisés dans la chambre froide.
  • Vérifier l’état les bulbes non rustiques et des tubercules au repos (glaïeul, dahlia, bégonia tubéreux, etc.) et vaporiser une fine bruine sur ceux qui paraissent asséchés.
  • Vérifier l’état des fruits et des légumes entreposés au froid, et jeter ceux qui montrent des signes de pourriture.
  • Commander les catalogues de semences et consulter les sites web des grainetiers
  • Faire le plan du potager en tenant compte des rotations de culture, des associations de plantes et du compagnonnage.
  • Planifier les modifications à apporter aux plates-bandes selon les observations colligées tout au long de la saison précédente.
%d blogueurs aiment cette page :