Design 101: Créer une plate-bande, tout un art!

Lorsqu’on ajoute une plate-bande, la meilleure façon d’éviter les erreurs est d’effectuer une planification rigoureuse avant de commencer les travaux. Illustrées de plans et d’un tableau des floraisons, voici toutes les étapes d’un aménagement réussi.

La forme d’une plate-bande définit son style et influence l’atmosphère qui s’en dégage. C’est pourquoi il est conseillé d’en déterminer d’abord le dessin et l’emplacement. Par exemple, pour intégrer une plate-bande à un jardin champêtre empreint de romantisme, il est préférable d’utiliser des courbes, tandis que les lignes droites conviennent davantage aux plantations géométriques situées près de maisons modernes. On pourra ensuite choisir les végétaux, et jouer avec les formes et les couleurs.

Principes de base

Afin de lui donner une ossature, on plante sur les côtés et à l’arrière de notre plate-bande des arbustes feuillus et des conifères, ainsi que certaines vivaces de grande dimension. En plus de constituer la charpente de notre aménagement, ces plantes structurantes forment un fond de scène qui met en valeur les fleurs placées devant.

Il est également primordial d’opter pour des végétaux aux exigences semblables, bien adaptés à l’ensoleillement et au type de sol de notre plate-bande et, surtout, parfaitement rustiques . On s’assure alors une croissance saine et vigoureuse, et on réduit l’entretien.

Enfin, on se rappelle que le mariage d’un grand nombre de couleurs risque de susciter l’agacement, le regard n’arrivant pas à se poser sur quoi que ce soit. On obtient habituellement plus de succès en associant deux ou trois couleurs qui s’expriment à une même période. Pour éviter une surcharge de couleurs, de formes et de textures, on choisit un petit nombre d’espèces et de cultivars .

Des associations réussies

Plutôt que de disposer les plantes çà et là dans la plate-bande, il est préférable de les regrouper de manière à former des associations de deux ou trois espèces ou cultivars qui fleurissent au même moment ou dont les attraits sont perceptibles simultanément. Pour l’aménagement présenté dans cet article, on a créé quatre associations végétales (une par saison) qui reviennent à divers endroits de la plate-bande afin de lui donner plus d’unité. On aurait toutefois pu en créer davantage.

Hiver

1. Thuya occidental ‘Yellow Ribbon’ (Thuja occidentalis ‘Yellow Ribbon’) 2a. Houx verticillé ‘Winter Gold’ (Ilex verticillata ‘Winter Gold’) 2b. Houx verticillé ‘Southern Gentleman’ (Ilex verticillata ‘Southern Gentleman’) 3. Calamagrostide ‘Overdam’ (Calamagrostis x acutiflora ‘Overdam’)

Printemps

4. Perce-neige (Galanthus nivalis) 5. Tulipe ‘Artist’ (Tulipa ‘Artist’) 6. Euphorbe ‘Chameleon’ (Euphorbia dulcis ‘Chameleon’)

Été

7. Renouée polymorphe (Persicaria polymorpha) 8. Véronicastre de Virginie ‘Fascination’ (Veronicastrum virginicum ‘Fascination’) 9. Asteromoea ‘Summer Showers’ (Asteromoea ‘Summer Showers’)

Automne

10. Anémone du Japon ‘Pamina’ (Anemone hupehensis var. japonica ‘Pamina’) 11. Aster de la Nouvelle-Angleterre ‘Purple Dome’ (Aster novae-angliae ‘Purple Dome’) Les mariages de couleurs dans cette plate-bande, de même que l’ambiance qui s’en dégage, se modifient au fil des saisons. Au printemps, la plantation a une allure des plus saisissantes, presque théâtrale, avec l’association de l’orangé des tulipes et du feuillage pourpre des euphorbes. Au cœur de l’été, elle prend un tout autre aspect. Une ambiance douce et poétique s’installe grâce aux vivaces aux fleurs blanches, lilas et mauves. En automne, les anémones d’un rose très saturé et les asters violets offrent un vif contraste avec la floraison beige des graminées . Un spectacle haut en couleur! La plate-bande demeure attrayante tout l’hiver avec les graminées, les fruits orange des houx verticillés et le feuillage jaune des thuyas, trois éléments qui contribuent également à structurer la plantation.

Effet nature

Ce sont les plates-bandes à l’aspect naturel qui conviennent le mieux aux jardins à caractère champêtre. Pour obtenir une disposition des végétaux semblable à celle que l’on retrouve à l’état sauvage, on place les plantes d’une même espèce en petits massifs de nombre impair en respectant l’espacement recommandé entre les plants. On y associe des plantes de hauteurs différentes de manière à créer un aménagement rythmé et dynamique. Résultat : les différentes espèces s’imbriquent les unes dans les autres sans qu’il y ait de démarcation nette entre elles. On peut bien sûr disposer les végétaux en rangées de façon conventionnelle : les plus petits à l’avant, les moyens au centre et les plus hauts à l’arrière. Dans la plate-bande illustrée ici, on a plutôt planté des vivaces de hauteurs variables à l’arrière et des végétaux de petite taille à l’avant, qui pénètrent parfois assez profondément pour se retrouver directement sous les plantes hautes, qu’ils mettent ainsi en valeur.

De toute beauté… longtemps

Il est important de choisir des végétaux qui demeurent attrayants durant une longue période, même une fois leur floraison terminée. On privilégie donc les plantes au feuillage décoratif, qui produisent des fruits ou qui restent belles lorsqu’elles sont mortes et sèches. Quant aux plantes qui jaunissent après la floraison, on les cache d’une manière ou d’une autre. Ainsi, dans notre plate-bande, les tulipes ‘Artist’sont placées au centre, à proximité des arbustes . Au moment où elles fleurissent, les vivaces estivales et automnales placées devant émergent à peine de terre . En grandissant, elles cachent le feuillage des tulipes, qui a alors jauni.

On a également disposé plusieurs plantes à floraison automnale à l’avant et au centre de la plate-bande, contrairement à la tendance actuelle, qui est de les placer à l’arrière des aménagements. Les anémones du Japon ‘Pamina’et les asters de la Nouvelle-Angleterre ‘Purple Dome’camouflent ainsi les plantes estivales dont la floraison est terminée. On trouve d’ailleurs aujourd’hui une foule de cultivars de vivaces à floraison automnale suffisamment petits pour être disposés en avant-plan. Enfin, comme plusieurs vivaces ont une floraison relativement courte, on a introduit l’asteromoea ‘Summer Showers’, une jolie vivace dont la période de floraison est prolongée.

Une impression d’unité

Les plantations où le nombre de couleurs est limité sont habituellement harmonieuses et parfaitement unifiées. Dans une plate-bande très colorée, la répétition donne l’effet de continuité essentiel à l’harmonie de l’aménagement. Dans la nôtre, c’est l’euphorbe ‘Chameleon’qui sert de lien visuel. Sa présence récurrente et sa couleur pourpre frappante produisent une certaine harmonie entre les diverses parties de la plate-bande, qui forment alors un tout. Prochaine étape : un aménagement en toute saison.

On dispose d’abord les végétaux structurants à l’arrière et sur les côtés de la plate-bande.

On installe ensuite les plantes à floraison printanière. Celles qui jaunissent après leur floraison sont placées au centre ou à l’arrière, près des arbustes .

Les plantes à floraison estivale sont disposées au centre et à l’arrière de la plate-bande.

Les grandes plantes à floraison automnale sont à l’arrière. Il est toutefois souhaitable d’en disposer de plus basses à l’avant de façon à cacher les plantes dont la floraison estivale est terminée.

%d blogueurs aiment cette page :